Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 juillet 2015 7 05 /07 /juillet /2015 23:16

SITE MINIER DU BOIS-DU-LUC EN BELGIQUE

 MineBois-du-Luc

Le site minier du Bois-du-Luc s'étend sur les deux rives du Thiriau-du-Luc et recouvre l'ensemble des réalisations techniques et sociales de l'une des plus anciennes houillières de Wallonie : la Société des Charbonnages du Bois-du-Luc dont la naissance remonte à 1685 et la fermeture à 1973.

Une société qui se démarque du paysage industriel par sa longévité, son expansion charbonnière et enfin, par son legs patrimonial, ancré au Bois-du-Luc, où a été conçu un modèle complet de village.  Un village industriel comprenant une cité ouvrière, des logements pour les autres catégories professionnelles et des équipements collectifs construits progressivement par plusieurs générations de directeurs qui ont appliqué l'idéologie du paternalisme.

Site classé au Patrimoine exceptionnel de Wallonie et inscrit sur la Liste du Patrimoine mondial de l'Humanité.

Cfr le dépliant de l'Ecomusée du Bois-du-Luc : www.ecomuseeboisduluc.be 

Voir aussi le musée de la mine Robert Pourbaix : www.museedelamine.euro.tm

MineBois-du-Luc16

MineBois-du-Luc5

MineBois-du-Luc6

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MineBois-du-Luc19

MineBois-du-Luc21

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

MineBois-du-Luc20

MineBois-du-Luc18MineBois-du-Luc17

Dans la salle des lampistes les mineurs échangent chaque jour une médaille qui les identifie contre une lampe qui est soigneusement contrôlée (assure l'éclairage et avertit le mineur de la présence de grisou et donc de danger lorsque la lampe tend à s'éteindre). Le n° d'identification est noté dans un registre ainsi que le n° de la galerie dans laquelle l'ouvrier travaille.

MineBois-du-Luc7 

 MineBois-du-Luc10

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Suites aux grèves pour revendiquer dee meilleurs salaires, diminuer les heures de travail, le droit de vote (fin XIXème siècle) et les dégâts occasionnés aux installations lors des troubles, les portes en bois ont été remplacées par des portes guillotines que l'on peut abaisser rapidement en cas d'urgence et qui semblent indestructibles. Des tours avec meurtrières comme dans les châteaux médiévaux ont été érigées pour impressionner la main-d'oeuvre!

 MineBois-du-Luc1

 

La cité a été bâtie entre 1838 et 1853.  

Le mode de vie des ouvriers fait penser au roman Germinal de Zola.

Douze heures de travail par jour, travail des femmes et des enfants durant une période, décès par accident fréquents (éboulement, chute de la nacelle, explosion....), méfaits de la silicose.  Heureusement vu l'humidité naturelle de cette mine (nombreuses nappes phréatiques) elle n'était pas sujette aux coups de grisou.  Les salaires supérieurs à ceux des autres secteurs industriels et la réputation de mine moins dangereuse que les autres attiraient la main-d'oeuvre. 

Le paternalisme industriel d'application au Bois-du-Luc vise à faciliter la vie quotidienne des mineurs mais aussi à contrôler leur vie pour éviter les contacts avec l'extérieur et assurer un meilleur rendement. Menuiserie, forge, épicerie, école, église, hôpital, hospice sont créés par le patronat autour de la mine et ainsi les familles ne doivent pas se rendre à la ville (La Louvière) pour se procurer le mobilier de la maison, la nourriture.....) et ne seront pas en contact avec des activistes.

La compagnie fournit une petite maison au départ à un étage réservée aux couples mariés à l'église.  En cas de décès du mineur, la veuve est priée de quitter la maison et peut aller habiter à l'hospice du charbonnage.  Vu les nombreux enfants la vie est difficile : pour exemple le nouveau-né est couché dans une boîte à chaussures remplie de paille et placée derrière le tuyau du poêle.  Pour un enfant plus grand, on vide chaque jour le tirroir de la commode qu'on remboure de paille ou on retourne la table de la cuisine qui fait office de lit!

MineBois-du-Luc23

MineBois-du-Luc22

Le patronat fournit l'eau en installant des fontaines sur la voie publique et l'électricité. Celle-ci est coupée à 21 heures pour obliger les travailleurs à se coucher tôt et ainsi ils seront en forme pour travailler!  Le charbon est payant et trop cher, les femmes vont récupérer des déchets de charbon sur les terrils.

MineBois-du-Luc24

Par la suite l'eau sera amenée dans les maisons auxquelles un étage sera ajouté.  Les façades seront peintes en jaune obligatoirement pour compenser le fait que les mineurs ont peu l'occasion de voir le soleil!

MineBois-du-Luc4

MineBois-du-Luc11

La maison du directeur est construite sur un promontoire pour dominer les maisons ouvrières en contrebas, est peinte dans un autre couleur plus austère (gris). L'aménagement de l'espace permet au directeur de surveiller ce qui se passe dans le carrés de mineurs et d'être rapidement au courant lorsqu'une révolte se prépare. Lorsque l'on installera un aérateur dans la mine qui produira des fumées de vapeur qui se dirigent vers cette maison, le directeur fera construire une maison ailleurs!

Le bureau du directeur : tout un programme....

MineBois-du-Luc3

Un sas de dimensions réduites sert de salle d'attente, un miroir placé de biais dans son plafond permet d'observer le comportement de celui qui attend une entrevue avec le directeur.  S'il n'est pas un personnage important, il attendra longtemps, debout dans l'inconfort. S'il manifeste de l'impatience dans sa gestuelle, il ne sera pas reçu. Une seconde porte permet au directeur de s'enfuir par la cour en cas de danger!
Deux grands miroirs, en face du bureau permet au directeur de toujours apercevoir ce qui se passe dans son dos.....

Le patronat fait constuire aussi l'église Sainte-Barbe, patronne des mineurs et un kiosque qui permet à la fanfare de mineurs de se divertir le dimanche.  L'épicerie et la salle des fêtes également propriétés de la mine sont enclavés dans les carrés de mineurs.

MineBois-du-Luc26 

MineBois-du-Luc25 

MINE DE POTOSI EN BOLIVIE

Voyage et photos de 2008.

 carte bolivie

 

Bolivie-Potosi

Mine d'argent et d'étain du Cerro Rico

Bolivie-Potosi20

Le Cerro Rico (5.000 m) domine la ville de Potosi (4.090 m), classée patrimoine de l'Humanité.

 

MINES : BOIS-DU-LUC EN BELGIQUE ET POTOSI EN BOLIVIE
MINES : BOIS-DU-LUC EN BELGIQUE ET POTOSI EN BOLIVIE
MINES : BOIS-DU-LUC EN BELGIQUE ET POTOSI EN BOLIVIE
MINES : BOIS-DU-LUC EN BELGIQUE ET POTOSI EN BOLIVIE

Chaleur et poussières et pourtant certaines familles de mineurs vivent sur les flancs du Cerro Rico!

MINES : BOIS-DU-LUC EN BELGIQUE ET POTOSI EN BOLIVIE

Les touristes sont encouragés à visiter le Cerro Rico et à apporter des cadeaux aux mineurs qu’ils vont rencontrer sous terre. Il s’agit d’acheter des feuilles de coca, de la dynamite, des sodas, des cigarettes dans les magasins appartenant aux coopératives et installés le long de la rue qui mène à la mine ! La mine est un zoo humain en quelque sorte et ce que l'on y découvre est stupéfiant, cette situation crée un malaise culpabilisant.....

MINES : BOIS-DU-LUC EN BELGIQUE ET POTOSI EN BOLIVIE

La coopérative attribue un filon (un trou) au mineur où il va travailler durant toute sa vie. A sa mort la coopérative redistribue au hasard le filon à un autre mineur. Pas de transmission aux enfants du défunt qui travaillent en général également dans la mine. Les filons ne se valent pas, certains contiennent plus de minerai que d’autres, on ne s’en rend compte qu’en cours d’exploitation. Tant pis pour les malchanceux !

Les méthodes d’exploitation n’ont pas beaucoup changé depuis l’époque coloniale :

  • briser la roche à l’aide d’un marteau
  • racler les débris au moyen d’un genre de cuiller
  • à midi, les mineurs insèrent de la dynamite dans leur trou et déclenchent une explosion. Grand risque d’accidents, d’effondrement de la galerie…
  • transport des blocs de pierre contenant le minerai vers l’extérieur de la mine. Le mineur conditionne les pierres dans des sacs en toile de jute de 60 kg. S’il en a les moyens un aidant transporte les pierrailles à la brouette, plié en deux vu la hauteur insuffisante des galeries. Un aidant charrie 10 tonnes de pierres par jour. S’il n’atteint pas ce quota il percevra une rémunération moindre. Nous avons rencontré un aidant qui était un ancien mineur devenu sourd suite à une explosion dans la mine.
MINES : BOIS-DU-LUC EN BELGIQUE ET POTOSI EN BOLIVIE
MINES : BOIS-DU-LUC EN BELGIQUE ET POTOSI EN BOLIVIE
MINES : BOIS-DU-LUC EN BELGIQUE ET POTOSI EN BOLIVIE
MINES : BOIS-DU-LUC EN BELGIQUE ET POTOSI EN BOLIVIE
MINES : BOIS-DU-LUC EN BELGIQUE ET POTOSI EN BOLIVIE
MINES : BOIS-DU-LUC EN BELGIQUE ET POTOSI EN BOLIVIE
MINES : BOIS-DU-LUC EN BELGIQUE ET POTOSI EN BOLIVIE
MINES : BOIS-DU-LUC EN BELGIQUE ET POTOSI EN BOLIVIE

Le revenu moyen d’un mineur est de 50 bolivianos par jour, revenu supérieur à celui d’autres types de jobs.
L’envers de l
a médaille :

  • 3 décès par accident du travail par mois
  • De nombreux accidents non mortels
  • Les frais médicaux sont à charge du travailleur, pas d’intervention ni de la coopérative ni de l’état
  • travail des enfants autorisé à partir de 12 ans

Le mineur doit acheter lui-même son matériel : marteau, cuiller, dynamite, feuilles de coca pour tenir bon…

Il travaille autant d’heures qu’il le souhaite, en général 10 heures par jour, 6 jours sur 7.

Tout ça en 2008 !

NEGRITO 2008

Dans le passé les colonisateurs espagnols ont envoyé des esclaves noirs dans cette mine. Ceux-ci non-habitués à l’altitude étaient incapables de suivre le rythme de travail des indiens et ont été transférés dans les basses terres pour cultiver la coca.

Quelques photos de Negrito 2008 à Potosi : commémoration des esclaves noirs obligés de travailler dans les mines.

Negrito 2008.
Negrito 2008.
Negrito 2008.
Negrito 2008.
Negrito 2008.
Negrito 2008.
Negrito 2008.
Negrito 2008.
Negrito 2008.
Negrito 2008.

Negrito 2008.

Danse des mineurs à Potosi. Remarquez les ados qui portent des marteaux et de la pseudo dynamite.

MINES : BOIS-DU-LUC EN BELGIQUE ET POTOSI EN BOLIVIE
MINES : BOIS-DU-LUC EN BELGIQUE ET POTOSI EN BOLIVIE
MINES : BOIS-DU-LUC EN BELGIQUE ET POTOSI EN BOLIVIE

Dans les mines belges ont peut croiser une statue de Sainte Barbe, patronne protectrice des mineurs.

Dans la mine du Cerro Rico nous avons rencontré une représentation de la PACHAMAMA et du DIABLE. Tous deux sont visités régulièrement par les mineurs qui leur apportent des offrandes : feuilles de coca, alcool, sodas…..

La Pachamama est la plus importante divinité des peuples andins car, en plus d'offrir sa protection, elle représente la fertilité, l'abondance, la féminité, la générosité, le rendement des cultures, etc.,

Le terme Pachamama peut se traduire par "Terre mère", pacha signifiant en aymara et quechua : terre, cosmos, temps et espace, et mama : mère. La Pachamama est une déesse sans temple, elle s'honore en tous lieux, de préférence sur le sommet d'une montagne ou dans la nature; elle est son propre temple.

Le diable est représenté avec un grand pénis, outil de reproduction et donc symbole d’abondance.

MINES : BOIS-DU-LUC EN BELGIQUE ET POTOSI EN BOLIVIE
MINES : BOIS-DU-LUC EN BELGIQUE ET POTOSI EN BOLIVIE
MINES : BOIS-DU-LUC EN BELGIQUE ET POTOSI EN BOLIVIE
MINES : BOIS-DU-LUC EN BELGIQUE ET POTOSI EN BOLIVIE

Un tour dans la ville…..

MINES : BOIS-DU-LUC EN BELGIQUE ET POTOSI EN BOLIVIE
MINES : BOIS-DU-LUC EN BELGIQUE ET POTOSI EN BOLIVIE
MINES : BOIS-DU-LUC EN BELGIQUE ET POTOSI EN BOLIVIE

Eglise baroque avec sculptures représentant des indiens

MINES : BOIS-DU-LUC EN BELGIQUE ET POTOSI EN BOLIVIE
MINES : BOIS-DU-LUC EN BELGIQUE ET POTOSI EN BOLIVIE
MINES : BOIS-DU-LUC EN BELGIQUE ET POTOSI EN BOLIVIE
MINES : BOIS-DU-LUC EN BELGIQUE ET POTOSI EN BOLIVIE
MINES : BOIS-DU-LUC EN BELGIQUE ET POTOSI EN BOLIVIE
MINES : BOIS-DU-LUC EN BELGIQUE ET POTOSI EN BOLIVIE
MINES : BOIS-DU-LUC EN BELGIQUE ET POTOSI EN BOLIVIE

Casa de la Moneda (1750), bâtiment colonial, avec la représentation de Bacchus, dieu de l’abondance.

MINES : BOIS-DU-LUC EN BELGIQUE ET POTOSI EN BOLIVIE

Les maisons coloniales :

MINES : BOIS-DU-LUC EN BELGIQUE ET POTOSI EN BOLIVIE
MINES : BOIS-DU-LUC EN BELGIQUE ET POTOSI EN BOLIVIE
MINES : BOIS-DU-LUC EN BELGIQUE ET POTOSI EN BOLIVIE
MINES : BOIS-DU-LUC EN BELGIQUE ET POTOSI EN BOLIVIE
MINES : BOIS-DU-LUC EN BELGIQUE ET POTOSI EN BOLIVIE
MINES : BOIS-DU-LUC EN BELGIQUE ET POTOSI EN BOLIVIE

Partager cet article

Repost 0
Published by PATRICIA - dans Culture
commenter cet article

commentaires

Présentation

Page d'accueil



Je vous propose des photos sans prétention, croquées le plus souvent à l'occasion de randonnées pédestres ou en vélo....

La nature est belle, il suffit de regarder.




Recherche