Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
15 avril 2017 6 15 /04 /avril /2017 13:20
JARDIN JAPONAIS AU PRINTEMPS (HASSELT). SAKURA....
JARDIN JAPONAIS AU PRINTEMPS (HASSELT). SAKURA....

Le jardin japonais d’Hasselt a été créé en 1992 par la ville Itami (Japon) pour faire connaître la culture et les coutumes japonaises.

Diaporama....cliquez sur la flèche pour accélérer le mouvement.
Diaporama....cliquez sur la flèche pour accélérer le mouvement.
Diaporama....cliquez sur la flèche pour accélérer le mouvement.
Diaporama....cliquez sur la flèche pour accélérer le mouvement.
Diaporama....cliquez sur la flèche pour accélérer le mouvement.
Diaporama....cliquez sur la flèche pour accélérer le mouvement.
Diaporama....cliquez sur la flèche pour accélérer le mouvement.
Diaporama....cliquez sur la flèche pour accélérer le mouvement.
Diaporama....cliquez sur la flèche pour accélérer le mouvement.

Diaporama....cliquez sur la flèche pour accélérer le mouvement.

Les jardins japonais ne sont pas des jardins d’agrément mais des jardins de contemplation conçus comme des tableaux.

Découvrir un jardin japonais c’est ressentir ce mélange de spiritualité et de nature sauvage, un sentiment de quiétude, de sérénité à l’image des jardins zen, épurés, aménagés dans un espace limité, sans pratiquement de végétaux, juste un peu de mousse, des fougères, des pierres et des surfaces de gravier ratissées méticuleusement.

Origine des jardins japonais : les échanges et l’influence de la Chine avec l’adoption par les japonais dès le VIème siècle de la philosophie bouddhiste. On retrouve dans les peintures chinoises représentant les paradis les éléments essentiels des jardins japonais d’aujourd’hui : la montagne, le lac, les îles, des représentations de la nature où les pierres et l’eau sont toujours présentes.

JARDIN JAPONAIS AU PRINTEMPS (HASSELT). SAKURA....
JARDIN JAPONAIS AU PRINTEMPS (HASSELT). SAKURA....
JARDIN JAPONAIS AU PRINTEMPS (HASSELT). SAKURA....
JARDIN JAPONAIS AU PRINTEMPS (HASSELT). SAKURA....

La composition d’un jardin japonais suit 3 grands principes : la reproduction de la nature en miniature, le symbolisme et la capture de paysages.  La miniaturisation a pour but la représentation de scènes différentes (montagnes, lacs, rivières, mer) dans un espace restreint.  En plus d’une réduction de taille, elle opère sur une réduction de la complexité.  La simplicité est une caractéristique importante dans la plupart des styles japonais.

Le symbolisme
Parmi les représentations symboliques les plus fréquentes, un gros rocher isolé figure le mont Shumisen du bouddhisme ou le mont Horai du taoïsme, la montagne des immortels. Deux îles ou 2 pierres côte à côte, une basse et aplatie, l’autre élevée, représentent une tortue et une grue, qui elles-mêmes symbolisent le longévité et le bonheur.

Des groupes de rochers peuvent représenter le Bouddha et ses disciples.

Les rochers jouent un rôle essentiel dans les jardins, issu de leur rôle d’abri des esprits dans le passé animiste de la spiritualité japonaise.

La perspective est liée au principe de miniaturisation : en jouant sur la taille des éléments proches et lointains.  Par exemple en plaçant de grands arbres au 1er plan et des arbres plus petits à distance, il est possible de donner l’illusion d’espace à certaines zones du jardin.

La dissimulation

Les jardins japonais ne se révèlent jamais complètement à la vue, pour des raisons esthétiques : cacher certains éléments selon le point de vue rend le jardin plus intéressant et le fait paraître plus grand qu’il ne l’est réellement. Le «migakure » (cacher – révéler) utilise la végétation, les bâtiments et des éléments de décor comme des lanternes pour cacher ou montrer différentes parties du jardin selon la perspective de l’observateur.

Le principe d’asymétrie évite qu’un objet ou aspect déséquilibre la composition en paraissant trop dominant par rapport aux autres.  Il associe le spectateur à la composition en incitant à parcourir du regard d’un point intéressant au suivant.

Exemples :
Les pierres et les arbres sont souvent disposés en triangle, symbole de la trinité bouddhiste.

Les pièces d’un bâtiment attenant au jardin peuvent être encastrées l’une dans l’autre, en diagonale, selon un arrangement surnommé « vol d’oies ».

Les composants du jardin japonais :

  • Des rochers choisis pour leur forme, leur taille, leur couleur et leur texture ;
  • De l’eau : mares, rivières, chutes, lacs, île….les étendues d’eau contiennent souvent des carpes koï.  Jamais de fontaines.
  • Du sable ou du gravier sur lequel sont dessinés des motifs ;
  • Des éléments décoratifs : lanternes de pierre, pagodes, statues ;
  • Un salon de thé ou un pavillon.

L’utilisation de sable et de gravier pour arquer des lieux sacrés remonte à l’antiquité.  Des motifs y sont dessinés à l’aide de râteaux.  Initialement le kaolin était ratissé en lignes droites en partant du levant au couchant, elles représentaient des vagues et des courants, puis circulaires autour des rochers ou des îlots. Les motifs ondulants tracés sur le sable donnent une impression de mouvement et offrent un contraste net avec les rochers statiques.

De nombreux jardins comportent des chemins en terre battue, qui peuvent être recouverts de graviers, de pierres plates ou de dalles.  Ils participent à la composition du jardin. En guidant le visiteur, ils offrent des points de vue choisis par le paysagiste.  Le « pas » japonais : passe-pied en pierre imaginé au XVIème siècle par les maîtres de cérémonie du thé pour relier le pavillon du thé en traversant le jardin sans salir son kimono, permet de circuler à travers la pelouse, les parterres ou les massifs d’arbustes.

L’eau joue un rôle purificateur dans le shintoïsme et un rôle esthétique dès les premiers jardins, fortement inspirés des jardins chinois.  

Les plans d’eau son souvent dessinés en forme de sinogrammes et presque toujours de manière irrégulière et asymétrique.

Les plantes sont principalement choisies selon des critères esthétiques.

Certaines sont choisies pour des raisons religieuses, come le lotus sacré ou symboliques comme le pin qui représente l’éternité car il reste vert même en hiver.

Les arbres sont taillés de manière à laisser passer le regard et ainsi à accroître la perspective du jardin. 

Les plus courants : les azalées, les camélias, les chênes, les pruniers, les cerisiers, les érables, les saules, les ginkgo, les cyprès du Japon, les cèdres du Japon, les pins, les bambous.

 

 

JARDIN JAPONAIS AU PRINTEMPS (HASSELT). SAKURA....
JARDIN JAPONAIS AU PRINTEMPS (HASSELT). SAKURA....

Grues ? symbole de bonheur !

Les sentiers comportent de nombreuses courbes et déclivités. De ce fait on ne peut jamais avoir un aperçu de l’ensemble du jardin depuis un seul point. Derrière chaque courbe se cache une nouvelle découverte.

JARDIN JAPONAIS AU PRINTEMPS (HASSELT). SAKURA....
JARDIN JAPONAIS AU PRINTEMPS (HASSELT). SAKURA....
JARDIN JAPONAIS AU PRINTEMPS (HASSELT). SAKURA....
JARDIN JAPONAIS AU PRINTEMPS (HASSELT). SAKURA....

Chute d’eau

L’eau dans cette partie du jardin symbolise la vie. La chute d’eau commence d’une façon sauvage à l’est et prend fin dans des eaux calmes à l’ouest. L’eau n’a à l’instar de l’homme pas l’occasion de retourner à la source.  La fin n’est d’ailleurs pas une fin, mais un endroit où rien ne vient troubler le calme.

La réalisation de la chute d’eau d’Hasselt trouve son inspiration dans le jardin du 14ème siècle du temple Tenyujï de Kyoto.  Un rocher d’environ 14 tonnes se remarque à l’avant droit dans la chute d’eau.  Le rocher sous le rideau d’eau symbolise la carpe japonaise ou koï qui nage à contre-courant. Une fois arrivée en haut, elle se transforme en dragon, l’être le plus important, le plus pur et le plus honnête de la terre, selon l’ancienne culture orientale.

JARDIN JAPONAIS AU PRINTEMPS (HASSELT). SAKURA....
JARDIN JAPONAIS AU PRINTEMPS (HASSELT). SAKURA....
JARDIN JAPONAIS AU PRINTEMPS (HASSELT). SAKURA....
JARDIN JAPONAIS AU PRINTEMPS (HASSELT). SAKURA....
JARDIN JAPONAIS AU PRINTEMPS (HASSELT). SAKURA....
JARDIN JAPONAIS AU PRINTEMPS (HASSELT). SAKURA....

De nombreux rochers sont utilisés un peu partout: symbolique : les rochers sont immortels, malgré les caprices et la violence de la nature et du temps, ils sont des éléments immuables du jardin.

JARDIN JAPONAIS AU PRINTEMPS (HASSELT). SAKURA....
JARDIN JAPONAIS AU PRINTEMPS (HASSELT). SAKURA....
JARDIN JAPONAIS AU PRINTEMPS (HASSELT). SAKURA....
JARDIN JAPONAIS AU PRINTEMPS (HASSELT). SAKURA....
JARDIN JAPONAIS AU PRINTEMPS (HASSELT). SAKURA....

Le pont en zigzag dans l’eau s’appelle Yatsuhashi.  On l’utilise toujours dans un étang aux iris afin de pouvoir observer les iris de près.

JARDIN JAPONAIS AU PRINTEMPS (HASSELT). SAKURA....
JARDIN JAPONAIS AU PRINTEMPS (HASSELT). SAKURA....

Maison de cérémonies : construite dans un style architectural typique du 17ème siècle. En ne laissant pas reposer le séjour sur le sol, on veille à un refroidissement naturel, alors que le bord du toit très saillant évite le rayonnement direct du soleil à l’intérieur. L’ensemble résiste aux tremblements de terre grâce à de nombreuses liaisons en bois.

Nom de la maison : Korokan qui signifie havre de paix pour les voyageurs.

Tous les éléments utilisés sont d’origine naturelle : pierre naturelle, bois, bambou, argile et papier.

JARDIN JAPONAIS AU PRINTEMPS (HASSELT). SAKURA....
Diaporama......cliquez sur la flèche pour accélérer le mouvement.
Diaporama......cliquez sur la flèche pour accélérer le mouvement.
Diaporama......cliquez sur la flèche pour accélérer le mouvement.
Diaporama......cliquez sur la flèche pour accélérer le mouvement.
Diaporama......cliquez sur la flèche pour accélérer le mouvement.
Diaporama......cliquez sur la flèche pour accélérer le mouvement.
Diaporama......cliquez sur la flèche pour accélérer le mouvement.
Diaporama......cliquez sur la flèche pour accélérer le mouvement.
Diaporama......cliquez sur la flèche pour accélérer le mouvement.

Diaporama......cliquez sur la flèche pour accélérer le mouvement.

Plage de galets avec koïs.

JARDIN JAPONAIS AU PRINTEMPS (HASSELT). SAKURA....
JARDIN JAPONAIS AU PRINTEMPS (HASSELT). SAKURA....
JARDIN JAPONAIS AU PRINTEMPS (HASSELT). SAKURA....
JARDIN JAPONAIS AU PRINTEMPS (HASSELT). SAKURA....
JARDIN JAPONAIS AU PRINTEMPS (HASSELT). SAKURA....
JARDIN JAPONAIS AU PRINTEMPS (HASSELT). SAKURA....

Lanterne en pierre : construite selon le modèle d’une lanterne du temple Sennyu-ji de Kyoto, le lieu d’inhumation d’un des empereurs.  Les lucioles se sentent chez elles, leur lueur symbolise l’amour, elles ont aussi la réputation d’être les âmes de guerriers décédés.

JARDIN JAPONAIS AU PRINTEMPS (HASSELT). SAKURA....
JARDIN JAPONAIS AU PRINTEMPS (HASSELT). SAKURA....
JARDIN JAPONAIS AU PRINTEMPS (HASSELT). SAKURA....

Salon de thé

Tsukubai : une cuvette en pierre où les participants à la cérémonie du thé purifient d’abord leur corps et leur esprit de façon symbolique.

Dans le tapis de mousse : une lanterne en pierre Oribe. Le nom Oribe fait référence à Furuta, un grand maître de la cérémonie du thé vivant au moyen-âge.  La lanterne comporte, sous couvert d’éléments bouddhistes, des symboles catholiques interdits à l’époque par l’empereur.

JARDIN JAPONAIS AU PRINTEMPS (HASSELT). SAKURA....
JARDIN JAPONAIS AU PRINTEMPS (HASSELT). SAKURA....
JARDIN JAPONAIS AU PRINTEMPS (HASSELT). SAKURA....
JARDIN JAPONAIS AU PRINTEMPS (HASSELT). SAKURA....
JARDIN JAPONAIS AU PRINTEMPS (HASSELT). SAKURA....
JARDIN JAPONAIS AU PRINTEMPS (HASSELT). SAKURA....
JARDIN JAPONAIS AU PRINTEMPS (HASSELT). SAKURA....
JARDIN JAPONAIS AU PRINTEMPS (HASSELT). SAKURA....

Sanctuaire Shinto

Le Shintoïsme est la religion autochtone du peuple japonais.  C’est la forme la plus ancienne de croyance existant au Japon.  Depuis toujours, les japonais vénèrent les divinités du ciel et de la terre.  Ils ont également toujours fait preuve d’une profonde gratitude envers leurs ancêtres.  Dans le Shintoïsme, il n’y a pas de dieu unique et absolu mais une multitude de divinités.  Cette religion n’a ni fondateur ni écrits officiels.  Les dieux sont vénérés dans les sanctuaires mais également devant l’autel que l’on possède à la maison.  Certains ce ces dieux sont des éléments naturels, comme le feu, le vent, l’eau, les mers, les montagnes, les rivières, les rochers, les arbres, etc…d’autres apparaissent dans les mythes traditionnels, l’esprit de certains personnages historiques ou d’ancêtres.

Comment se recueillir dans un sanctuaire ?

Avant d’aller prier dans un sanctuaire les visiteurs se rincent les mains et la bouche avec l’eau pure du « chozuya » pour se purifier le corps.

Placer quelques pièces ou billets dans la boîte à offrandes.  S’incliner 2 fois, frapper 2 fois dans les mains, s’incliner à nouveau, exprimer sa gratitude et prier pour la réalisation de ses vœux.

JARDIN JAPONAIS AU PRINTEMPS (HASSELT). SAKURA....

Offrandes : poisson – sel – riz.

JARDIN JAPONAIS AU PRINTEMPS (HASSELT). SAKURA....

Le jardin de cerisiers : sakura (cerisier en fleur)

Pour les japonais, la floraison des cerisiers est une occasion de faire la fête.

Il existe plus de 600 variétés de cerisiers se différenciant par le nombre de pétales, la couleur des fleurs et des jeunes feuilles, la période de floraison ou le port de l’arbre.  La couleur des fleurs va du blanc au rouge foncé en passant par toutes les nuances du rose pâle.

La variété préférée des japonais est le cerisier Yoshino.  Ses fleurs sont d’un blanc presque pur teinté du rose le plus pâle particulièrement au niveau de la tige.  En général, les pétales de ces fleurs se dispersent une semaine avant que les feuilles apparaissent, c’est pourquoi ils semblent blancs du tronc à la cime.

Les « sakura » tiennent une place de 1ère importance dans la plupart des jardins japonais, les parcs publics, écoles et bâtiments publics japonais.

Le cerisier est associé aux moments clés de la vie, les rencontres, les séparations. L’année scolaire débute à la même période que la floraison des cerisiers dans les régions aux alentours de la capitale et c’est également à cette époque que les élèves qui viennent de sortir de l’école commencent à travailler et à entamer une nouvelle vie.  La métaphore du cerisier en fleur est utilisée notamment pour annoncer la réussite aux examens et l’admission à l’université.

Le caractère transitoire de la floraison du sakura est utilisé depuis des siècles comme métaphore afin de souligner le caractère éphémère de la beauté mais aussi de la vie.

L’association entre le sakura et le caractère éphémère de la vie relie également celui-ci à la mort et donc aux samouraïs et aux buschi.  Ce rapport avec la classe guerrière s’est poursuivi lors de la seconde guerre mondiale.  Le gouvernement utilisait alors l’association entre la floraison du sakura et une vie courte pour presser les soldats à mourir pour leur pays.  Akiko Yosano, dans ses poèmes, allait jusqu’à comparer les soldats morts à des cerisiers en fleur.  Le gouvernement encourageait d’ailleurs la population à croire que les âmes des guerriers tombés au combat se réincarnaient en sakura.  Les pilotes de l’aviation nippone peignaient des fleurs de cerisier sur les flancs de leur appareil avant de partir pour une mission suicide et emportaient parfois des branches de sakura avec eux.  Des cerisiers étaient plantés dans les colonies japonaises lors de l’impérialisme japonais, représentant l’âme japonaise.  Les militaires et les policiers utilisent aujourd’hui encore ces fleurs comme emblèmes, drapeaux et insignes à la place d’étoiles. Aux côtés de la fleur de chrysanthème, la fleur du sakura reste pour ces raisons teintée d’une note de nationalisme.

JARDIN JAPONAIS AU PRINTEMPS (HASSELT). SAKURA....
JARDIN JAPONAIS AU PRINTEMPS (HASSELT). SAKURA....
JARDIN JAPONAIS AU PRINTEMPS (HASSELT). SAKURA....
JARDIN JAPONAIS AU PRINTEMPS (HASSELT). SAKURA....
JARDIN JAPONAIS AU PRINTEMPS (HASSELT). SAKURA....
JARDIN JAPONAIS AU PRINTEMPS (HASSELT). SAKURA....
JARDIN JAPONAIS AU PRINTEMPS (HASSELT). SAKURA....
JARDIN JAPONAIS AU PRINTEMPS (HASSELT). SAKURA....
JARDIN JAPONAIS AU PRINTEMPS (HASSELT). SAKURA....

Chanson sakura sakura

Fleurs de cerisiers, fleurs de cerisiers, traversant le ciel du printemps, aussi loin que vous pouvez voir, est-ce du brouillard ou des nuages ? Parfum dans l’air, viens maintenant, allons, allons voyons, enfin !

JARDIN JAPONAIS AU PRINTEMPS (HASSELT). SAKURA....
JARDIN JAPONAIS AU PRINTEMPS (HASSELT). SAKURA....
JARDIN JAPONAIS AU PRINTEMPS (HASSELT). SAKURA....

Sakura sakura interprété au koto.

Sources : wikipédia – guide de promenade du jardin japonais d’Hasselt – www.nippon.com  -  http://visit-miyajima-japan.com - www.gerbeaud.com

JARDIN JAPONAIS AU PRINTEMPS (HASSELT). SAKURA....

Partager cet article

Repost 0
Published by PATRICIA - dans Voyages
commenter cet article

commentaires

Angelilie 04/05/2017 18:17

beau blog. un plaisir de venir flâner sur vos pages. une découverte et un belle enchantement.N'hésitez pas à venir visiter mon blog. au plaisir.

PATRICIA 05/05/2017 16:02

Merci pour votre gentil compliment! Quel est l'adresse de votre blog? je le visionnerais volontiers.

Présentation

Page d'accueil



Je vous propose des photos sans prétention, croquées le plus souvent à l'occasion de randonnées pédestres ou en vélo....

La nature est belle, il suffit de regarder.




Recherche